Accueil-protagonistes
Facebook
Twitter
synopsis
bande
                          annonce
protagonistes
mot du
                          réalisateur
bio du
                          réalisateur
générique
critiques
photos
diffusions
nouvelles
suppléments
liens
ventes
contact
english


















PROTAGONISTES
Les protagonistes de Combat au bout de la nuit ont, chacun à leur façon par leur parcours, choisi d'affronter l’inconnu, soit en refusant la soumission dans laquelle les enfermait la situation sociale, économique, politique de leur pays ou en fuyant la guerre. Leurs voix s’entrecroisent dans une forme chorale qui, par la parole, le chant, le cri, la poésie, raconte leur combat pour l’existence d’un espace commun.


Femmes de ménage
Femmes de ménage 2
Femmes de ménage du ministère des Finances

Le gouvernement Samaras pensait faire un coup facile en mettant à pied sans préavis les 595 femmes de ménage non syndiquées qui travaillaient au ministère des Finances, et cela afin de répondre aux demandes de la Troïka. Mais l'injustice de ce renvoi a réveillé chez ces femmes une capacité de lutte inouïe. Elles ont occupé le parvis de l'immeuble de ce ministère pendant plus de 300 jours et multiplié les occupations et coups d'éclat. Par leurs actions publiques, elles ont symbolisé pour le peuple grec la résistance aux mesures d'austérité imposées par la Troïka. Leur présence rayonne tout au long du film.


Alexandra Pavlou
Alexandra Pavlou 2
Alexandra Pavlou

Travailleuse autonome, Alexandra Pavlou a été impliquée au sein de plusieurs groupes de solidarité du quartier Exarchia où elle habite. Des cliniques parallèles se sont imposées partout en Grèce comme le seul moyen de contrer le démantèlement du système de santé et de solidarité sociale. Mais pour Alexandra, ces cliniques ont avant tout une puissance politique car elles révèlent la capacité du peuple d'inventer des manières de vivre hors des structures de l'État.


Sipan Rojava
Sipan Rojava 2
Sipan Rojava

La vie du réfugié kurde syrien Sipan Rojava est marquée par une longue série d'exils. Il est arrivé en Grèce par la mer bien avant de ce qu'on a appelé la «crise des réfugiés» de 2015. Son pays, il le porte avec lui dans ses poèmes et ses chants.


Abdallah Marzouk
Abdallah Marzouk 2
Abdallah Marzouk

Abdallah a fui son pays après avoir été emprisonné et torturé. En Grèce, il a obtenu le statut de réfugié politique, mais il vit néanmoins dans la rue, sans ressources. S’il parvient à survivre, c’est que, comme il le dit lui-même dans le film: «Chez nous, on sait faire venir l'eau du désert.»


Makis Mantas
Makis Mantas 2
Makis Mantas

Médecin impliqué au sein des cliniques de santé populaire d’Athènes, son analyse de l'effondrement du système de santé grec n'est pas sans rappeler le dépérissement de tous les systèmes de santé en Occident, minés par le clientélisme, la corruption, la pression des compagnies pharmaceutiques auprès des médecins, etc.


Sekou Djabi
Sekou Djabi 2
Sekou Djabi

Jeune père de famille, cet ancien berger peul est arrivé à Athènes et cherche à se rendre ailleurs en Europe, tout en vivant avec l’espoir d'atteindre un jour les États-Unis. Il récupère vêtements, bijoux et objets divers dans les poubelles de la ville pour les revendre au marché clandestin de nuit. Il révèle ainsi une micro-économie souterraine de survie à laquelle participent de nombreux Athéniens.


Ali
                          Ramin Alizadeh
Ali
                          Ramin Alizadeh 2
Ali Ramin Alizadeh et les jeunes Afghans de Patras

Ils ont fui leur pays parce que leurs vies étaient menacées et ils se voient traités par l'Europe et la Grèce comme des migrants illégaux. Les Afghans vivent cachés dans les usines abandonnées de la ville portuaire de Patras, espérant monter clandestinement sur les bateaux qui les mèneront en Italie. Ils sont chaque jour pourchassés par la police alors que la plupart d'entre eux sont encore des adolescents.


Hamine
Hamine 2
Hamine

Arrivé en Grèce avec l'intention de se rendre rapidement en Allemagne, Hamine a été emprisonné pendant 18 mois au centre de détention de Corinthe. Dans une conversation avec un ami, il évoque la vie en prison, l'absence de soins, le manque de nourriture mais l'abondance de médicaments par lesquels on exerce un contrôle des prisonniers. De cette rencontre se dégage le sentiment que pour les migrants, la prison continue d'exister au-delà de ses murs.


Kostas Liakopoulos
Kostas Liakopoulos 2
Kostas Liakopoulos et les hommes du port de Perama à Athènes

Ces dockers licenciés sans aucune compensation analysent avec clairvoyance les failles de l'action syndicale et la montée en puissance du fascisme en Grèce. Ils expriment aussi leur scepticisme face à l'arrivée de Syriza sur la scène politique. Kostas dira que si les élections pouvaient changer quelque chose, elles auraient été abolies depuis longtemps.


Les
                          Roms
Les
                          Roms 2
Les Roms du quartier Chalandri

Expulsés du centre-ville il y quarante ans pour être déplacés vers un quartier du nord d’Athènes, autrefois no mans land, les Roms y ont peu à peu construit de modestes maisons et fait leur place à cet endroit, créant un espace de vie paisible. Mais l’expansion urbaine a fini par les rejoindre, et le métro à deux pas attise toutes les convoitises sur ces terrains. La ville veut à nouveau les déloger, et l'on comprend à travers leur situation que l’effondrement économique de la Grèce fait d'Athènes une ville ouverte à toutes les prédations. Les Roms, quant à eux, sont depuis toujours des réfugiés de l’intérieur.


Spyros
Spyros 2
Spyros

Ancien marin ayant navigué sur toutes les mers, Spyros, après s’être retrouvé sans emploi, a fait de la prison. Il vit aujourd’hui dans la rue, sans ressources. Cet homme de 51 ans espère revoir ses enfants avant de mourir, et rêve encore de la vie sur les bateaux.



© Copyright 2016, Les Films du tricycle inc. Tous droits réservés.
Conçu par Prométhée Lefort